La naissance lotus

Voici la suite de ma recherche sur le placenta intitulée Le placenta: plus qu'un organe. Si vous désirez la lire en entier dès maintenant, vous pouvez laisser un commentaire ou m'écrire en me donnant votre adresse courriel et je vous l'enverrai en format PDF. Sinon, elle sera éventuellement en entier sur ce blog. Bonne lecture!



La naissance Lotus 
La naissance lotus est une pratique qui consiste à ne pas couper le cordon ombilical du bébé et à attendre que celui-ci se dessèche et se détache de son propre gré, ce qui prend en général entre trois et neuf jours. Le placenta reste ainsi connecté au bébé pour toute la durée du processus.  Cette pratique est appelée une naissance lotus complète ou totale, et ce modèle est considéré comme l’idéal de la naissance non-violente, car aucune intervention n’est pratiquée. On laisse le bébé décider du moment où il se séparera de son placenta.
Le fait d’attendre simplement que le placenta soit né et que le cordon se soit vidé et ait arrêté de pulser avant de le couper est une naissance lotus dite partielle, car on a pu voir le bébé et le placenta encore connectés. En pratiquant la naissance lotus partielle, 99% des bénéfices ont déjà étés ressentis par le bébé.  Les bénéfices de la naissance lotus complète sont principalement spirituels et ne peuvent pas être mesurés scientifiquement. Un enfant ayant eu une naissance lotus est supposé être plus en paix, plus calme et plus posé, car on lui a laissé le temps de faire le deuil de son placenta et de choisir le moment de s'en séparer, sans rien brusquer. 



 Comment avoir une naissance Lotus :

Il faut premièrement se rappeler que la place du bébé tout de suite après sa naissance est sur sa mère. Après la naissance du placenta, qui peut prendre de 5 minutes à une heure (et même parfois plus), il faut simplement envelopper le placenta dans une serviette propre et le placer à côté de la mère et du bébé alors qu’ils font connaissance. Il peut être utile de mettre quelque chose entre le placenta et le lit pour éviter les taches de sang et protéger contre l’humidité. Il faut faire attention lorsqu’il y a des manipulations du placenta ou du bébé, pour ne pas tirer sur le cordon ombilical.
Ensuite, il faut emmener un bol d’eau et y plonger le placenta pour le laver du sang restant.  Si la naissance a eu lieu dans l’eau, cette étape peut se faire directement dans la baignoire de naissance.  Une fois le placenta bien lavé, le sécher à l’aide d’une serviette en l’épongeant gentiment et le placer avec le côté maternel (le côté spongieux) vers le haut, sur une serviette sèche. Saler le placenta généreusement, en s’assurant que le sel pénètre entre tous les plis des cotylédons du placenta. Le placer ensuite dans un panier avec une couche en tissu ou une serviette sèche, avec le côté maternel vers le bas. Un panier est mieux qu’un bol, cal il permet au placenta de respirer et prévient les odeurs nauséabondes.  Saler le placenta du côté du bébé (le côté lisse) et placer le petit paquet à côté du bébé. Le fait de laver et de saler prévient aussi les odeurs et aide à la préservation du placenta. Il faut changer la ‘’couche’’ ou la serviette du placenta régulièrement (aux 2-3 heures) , car elle va absorber toute l’humidité du placenta.
 Il est aussi possible d’ajouter des herbes et épices sur le placenta, ce qui aide à la préservation et lui donne une bonne odeur. On peut utiliser de la muscade, du romarin séché, de la cannelle, cardamome, gingembre, des fleurs de lavande séchées, etc.   


Il faut faire bien attention lorsqu’on déplace le bébé pour ne pas tirer sur le cordon.  Il faut toujours déplacer le placenta avec le bébé, les prendre ensemble. L’opération devient de plus en plus délicate au fil du temps, car le cordon va devenir sec et cassant au bout de quelques jours. La séparation prend généralement entre trois et neuf jours. À la fin, le bébé aura son nombril bien formé. 



La liste complète des références et la bibliographie sont disponibles dans ma recherche, il suffit de le demander. 

À la prochaine!


Comments

  1. wow, j'ai vraiment le gout d'essayer ça à mon prochain bébé! merci pour les détails. quel livre me recommandes-tu sur le sujet?

    ReplyDelete
  2. Bonjour! Je te recommanderais le livre de Robin Lim, ''Placenta the forgotten chakra'' il est en anglais par contre, et seulement disponible en ligne à l'adresse suivante: http://www.bumisehatbali.org/index.php?option=com_content&view=article&id=19&Itemid=46. Très peu d'ouvrages traitent de ce sujet. Il y a aussi le livre de Cornelia Enning intitulé : Placenta, rituels et usages thérapeutiques. COntente que mon article vous ait plu et vous ait donné le gout de l'essayer!!

    ReplyDelete
  3. This comment has been removed by a blog administrator.

    ReplyDelete
  4. Bonjour,
    Bel article. Je me demandais comment la naissance lotus est perçue aujourd'hui dans une maternité classique? Avez-vous eu des retours sur ce sujet? Il est prévu un accouchement dans l'eau à la maternité de Guingamp pour notre premier enfant, et nous aimerions bien leur demander cela. Faut-il s'attendre à quelques difficulté?

    Merci.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour! Malheureusement, cette pratique est encore très méconnue du milieu médical. Je suis au Québec, alors je ne connais pas très bien l'attitude des sages-femmes et médecins français, mais je peux vous dire comment c'est ici. Les Sages-femmes du québec sont généralement respecueuses des demandes, même si la naissance lotus est encore perçus comme qu'elque chose de bizarrre et rare. En milieu hospitalier (ici les sages-femmes ne sont pas basées dans les hôpitaux), la plupart des hôpitaux ne laissent pas les clients partir avec leu placenta même s'ils le réclament (ils le considèrent comme un déchet biomédical)... très peu de médecins acceptent peu à peu, mais il faut se battre. Je vous conseillerais d'en parler au plus tôt avec votre sage-femme ou médecin, pour qu'il/elle connaissent d'avance vos intentions. S'ils sont réticents à l'idée, vous pouvez jouer la carte du ''c'est ma religion, c'est comme ça'' , et bien evidemment assurez-les que vous prévoirez tout les nécessaire vous même pour les soins au placenta. J'espère que vous arriverez à les convaincre! Bonne chance et n'hésitez pas si vou avez d'autres questions!

      Delete
  5. Coucou Laurie,

    Je m'appelle Laetitia, j'ai fait mon premier bébé à la maison.
    Je vais accoucher d'un jour à l'autre chez moi de nouveau et cette fois ci, je souhaiterais faire la naissance Lotus. J'ai deux questions:
    -Est-ce que je mets mon bébé tout de suite au sein en ayant encore le placenta en moi?
    -Une fois le placenta dehors, ou doit-il être placé? En hauteur par rapport au bébé ou plus en bas que le bébé? Par rapport au sang?
    Merci pour ta réponse.
    Laetitia
    ps: merci pour ton blog

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Laeticia, désolée de la réponse tardive, je n'avais pas vu votre commentaire. J'espère que tout s'est bien déroulé pour vous. Oui on peut mettre le bébé au sein lorsque le palcenta est encore à l'intérieur, à condition bien sûr que le cordon soit assez long. Pour ce qui est du palcement du placenta après, pas besoin de le surélever par rapport au bébé, juste à le déposer sur le lit dans un bocal à côté de vous est suffisant. Bonne journée!
      Laurie

      Delete
  6. Intéressant, je crois bien que je vais tenter l'expérience à la naissance de mon prochain bébé! :)

    ReplyDelete

Post a Comment