Jul 22, 2014

Soins néonataux du futur: on peut se permettre de rêver...

Bonjour!
Depuis que je fais de l'accompagnement, j'ai été confrontée quelques fois à la réalité des pouponnières de soins intermédiaires, soit de par mes propres accompagnements, ou par des expériences que l'on m'a partagées.

Malheureusement, le portrait dépeint de ce milieu de soins n'est pas des plus positifs... bébés laissée à eux-mêmes, infirmières surchargées, pas ou peu d'infrastructure pour les mères, mauvaise compréhension des bienfaits du peau-à-peau, compréhension limitée du fonctionnement de l'allaitement et des facultés des bébés à différents âges, dérangements constants, etc. La liste est longue. Je sais qu'il y a de nombreux excellements infirmières et infirmiers passionnés qui font de leur mieux pour offrir des soins de qualité aux bébés. Mais lorsque l'organisation, l'infrastructure et le système sont déficients, il y a des limites à ce qu'on peut faire.

Récemment, j'ai eu une petite crise de ''ça-a-pas-dallure-ce-quon-fait-la-moi-je vais-dessiner-ce-que-ca-devrait-être''

J'ai donc attrappé un carnet de dessin et des crayons et j'ai dessinné et mis en mots ce que j'imaginerais être un bon centre de soins néonataux (autant pour les soins intensifs que pour les soins intermédiaires).

Mes talents de dessinatrices n'étant pas des plus éblouissants, je vous en fait une description en mots.

Je note aussi que comme je ne suis pas médecin, il y a surement des détails qui m'ont échappés et des améliorations à faire sur le point de vue médical, mais voici ce que j'ai imaginé, comme ça, sur le vif de l'émotion:

- En premier lieu, ma pouponnière est colorée, accueillante et bien décorée. Pas beige et déprimante.
- Le grand espace est séparés en cubicules, chacun assez grand pour recevoir le lit/incubateur du bébé, un lit pour la mère, une chaise berçante confortable pour bercer bébé et allaiter, le nécessaire pour tirer son lait,  et un petit meuble pour les effets personnels nécessaires.
- La mère est encouragée à passer le plus de temps possible avec son bébé.
- Les signes vitaux du bébé sont monitorés, mais il n'y a pas d'écran ou de bip-bip dans le cubicule. Tout est relié au poste des infirmières qui voient sur un grand écran l'étât de tous les bébés en même temps. Ceci n'empêche pas la nécessité de voir les bébés en personne pour juger de leur étât, à intervalles raisonnables.
- Il y a au moins une chambre qui permet à des jumeaux et plus d'être hébergés ensembles, des protocoles stricts pour éviter de les séparer, et des incubateurs doubles.
- Le soin peau-à-peau (Méthode Kangourou) est de mise, et l'incubateur n'est réservé que lorsque une situation particulière rend impossible le soin kangourou. De plus, tout le nécessaire pour favoriser cette méthode est disponible (chandails peau-à-peau, matériel adapté pour pouvoir faire le plus de soins et traitements possibles sans avoir à enlever le bébé de sur sa mère, etc)
- Des assistantes néonatales sont là pour assister les infirmières et pour assurer une présence auprès des bébés lorsque les parents doivent s'absenter. Aucun bébé n'est laissé à lui-même plus de quelques minutes, il y a toujours une présence rassurante près de lui.
- Les infirmières et assistantes sont toutes formées en psychologie périnatale, et ont une formation en allaitement avancée.
- Tous les bébés reçoivent systématiquement des soins en ostéo, énergie, etc pour les aider à se remettre plus vite.
- De la petite musique douce ou un son de battement de coeur joue dans les incubateurs.
- Pour les cas ou une supplémentation est nécessaire, on donne du lait de donneuse et non de la formule aux bébés, et la méthode utilisée pour les nourrir est celle qui risque le moins de nuire à l'établissement de l'allaitement.
- Toutes les mesures appropriées sont prises pour établir l'allaitement le plus rapidement possible.
- On concentre les soins pour éviter des déranger les bébés aux 15 minutes.
- Des toilettes réservés sont installées tout près pour les mères.
- On aura inventé une petite machine qui permet de connaître tout le bilan sanguin à l'aide d'une seule goutte, au lieu de devoir vider les bébés de leur sang à tout bout de champ.

J'espère aussi que les protocoles d'accouchement changeront et qu'on finira par introduire des tables de réa mobiles dans toutes les salles d'acocuchement, qui permettront de faire tous les soins nécessaires aux bébés en difficulté sans avoir à couper le cordon.

Voilà pour mon petit rêvassage de la semaine!! J'espère tellement que ce rêve deviendra un jour réalité, et qu'un séjour en pouponnière ne sera plus une expérience pénible et traumatisante pour les bébés et leurs parents.

Bonne semaine!

Source de la photo: http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/Assets/nurse_helping_mom_with_pree_FR.jpg