Nov 8, 2014

L'importance de l'éducation à la périnatalité pour l'avenir de la naissance

Aujourd'hui en 2014, on peut dire que le monde de la naissance est en crise. «Nous sommes au fond de l'abysse», répète sans cesse le Dr. Michel Odent.

L'une des solutions à cette crise est l'éducation à la périnatalité. De nos jours, très peu de jeunes se rendent à l'âge adulte avec une bonne compréhension de leur corps et des rouages de la reproduction humaine, de la grossesse et de l'accouchement. Trop peu de jeunes filles et garçons ont déjà été témoins d'un accouchement normal, et non dramatisé comme on voit dans les médias. Cette ignorance crée un malaise, de la peur, et même de la honte face à cette merveilleuse fonction du corps. Ceci peut leur nuire énormément lorsque leur tour viendra de devenir parents.

Chez l'enfant, la curiosité face à l'origine des bébés commence dès 5-6 ans. Et si on alimentait cette curiosité dès le début de façon constructive? Et si, dès l'école primaire, on faisait découvrir aux enfants la beauté de la naissance, et alimenter cette notion jusqu'à l'école secondaire, où les jeunes auraient la chance de comprendre de quoi il en retourne, d'être témoins de belles naissances et de se responsabiliser face à leur corps? Prenons par exemple le Danemark et les Pays Bas, qui one les taux les plus bas de grossesses adolescentes non-désirées. Ceci est possible grâce à un système d'éducation qui s'assure que tous ses jeunes citoyens savent à 12 ans comment prévenir une grossesse non-désirée!

Ces enfants sont nos futurs citoyens, les parents de demain. En leur permettant de construire une bonne compréhension de la reproduction humaine, nous les aidons à déconstruire des peurs ancrées profondément dans l'inconscient collectif, qui sont le résultat de plus d'un siècle de déshumanisation, d'hypermédicalisation de la naissance et de représentations faussées dans les médias.

La naissance est un enjeu qui ne concerne pas seulement les femmes enceintes. C'est une cause sociale qui a des implications dans de nombreux domaines. La façon dont on naît a des incidences majeures sur l'équilibre psychoaffectif de l'enfant et a des implications médicales et sociales importantes. Les recherches scientifiques de la biologie, de la génétique et des neurosciences ont démontré que la période périnatale constitue le fondement de l'être humain, de la famille, de la société. *Le traitement des mères dans les salles d'accouchement est une cause de droits des femmes, et l'importance de l'implication des pères dans l'accueil de leurs enfants est de plus en plus reconnue. Les incidences de la naissance sont une question de société et devraient avoir une place établie dans le curriculum scolaire.

C'est pourquoi ma collègue Amélie Blanchette et moi avons monté un atelier pour les jeunes de 3 à 16 ans ayant pour objectif de démystifier la grossesse et l'accouchement, de créer un intérêt à ce sujet chez les jeunes, et les amener à une remise en question sur les implications de la naissance. Sous forme d'ateliers adaptés à chaque groupe d'âge, nous amenons les petits à découvrir le monde merveilleux de la naissance, créons un questionnement chez les préados et les amenons à développer un regard critique face aux médias, et emmenons les adolescents à se responsabiliser face à leur corps et à comprendre les implications multiples du devenir parent.

Je vous invite à visiter notre site web www.ateliernaissance.com, et à nous contacter pour plus d'informations. Nous nous feront un plaisir de répondre à vos questions!

Bonne journée!


* Citation tirée du site de l'Organisation Mondiale des Associations pour l'Éducation Prénatale (OMAEP)

Sources:
Conférence de Michel Odent au Québec, septembre 2014
Wagner, Marsden, Born in the USA: How a broken maternity system must be fixed to put women and children first, University of California Press, United States, 2006, 295 pages.